barnavigation:

Imprimer  ImprimerEnvoyer  Envoyer

Entreprise et Marché

Menace sur les ressources génétiques forestières mondiales : L'Algérie n’est pas épargnée

ressource_forestiers

Selon l'Organisation mondiale pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), près de 200 km² de ressources forestières sont détruites chaque jour dans le monde. Cette institution onusienne a décrété l'urgence d'établir un état des lieux des ressources génétiques forestières pour inciter ses pays membres à mettre des stratégies nationales de préservation du patrimoine forestier. L'Algérie a recensé déjà 226 espèces végétales menacées de disparition.

Selon la FAO, la diversité génétique est la base de l’évolution des espèces d’arbres forestiers et de leur adaptation au changement. En outre, les espèces d’arbres ont évolué sous plusieurs périodes de changement climatique et leur variabilité génétique leur permet de s’adapter à des conditions climatiques émergentes. Elles sont de ce fait capables à continuer à jouer un rôle vital dans les efforts d’atténuation de nouveaux changements climatiques et d’adaptation à leurs effets. Ces espèces végétales s’avèrent alors une source unique et irremplaçable pour l’avenir. La gestion durable du patrimoine forestier « impose une meilleure compréhension des caractéristiques des arbres forestiers et de leur diversité génétiques » selon la FAO. Mais cette gestion ne peut être efficace que si elle fait partie intégrante de la gestion forestière durable globale. Pour rendre celle-ci opérationnelle, les pays doivent intégrer les questions liées à la conservation dans les programmes forestiers nationaux, les plans de développement rural et les stratégies de réduction de la pauvreté. A l’heure actuelle, les informations spécifiques sur l’état et les tendances des ressources génétiques forestières s’avèrent malheureusement insuffisantes et inadéquates. La Commission des ressources génétiques pour l’alimentation et l’agriculture (CRGAA) de la FAO reconnaît l’urgence de conserver et d’utiliser durablement les ressources génétiques forestières et a demandé à cette organisation la préparation du premier rapport jamais rédigé sur l’état de ces ressources à l’échelle mondiale qui doit être soumis à la CRGAA en 2013.Ce rapport fournira des informations sur l’état et les tendances et identifiera les besoins, les lacunes et les priorités qui formeront la base du cadre d’action aux niveaux national, régional et mondial.

L’Algérie fait son rapport

De part ses trois grands écosystèmes : écosystème forestier, écosystème steppique et l’écosystème saharien, l’Algérie dispose d’une flore exceptionnelle et très diversifiée. Selon le rapport élaboré par un comité sectoriel sur l’état des ressources génétiques forestières, l’Algérie a recensé jusqu’à présent plus de 3.139 espèces végétales naturelles dont 226 menacées de disparition comme le Cypres du Tassili et l’Arganier de Tindouf et 855 espèces forestières. Actuellement le couvert forestier en Algérie est estimé à 4,15 millions ha, seul 1,3 millions d’ha représente la forêt naturelle le reste étant constitué de matorrals, maquis, garrigues et reboisements. Pour protéger ces ressources, les pouvoirs publics ont en fait appel à des scientifiques et des techniciens pour apporter leur contribution à la protection et à la valorisation du patrimoine génétique forestier national. Dans cette optique un programme sur les semences et plants de qualité a été mis en œuvre avec notamment l’identification, la caractérisation et la délimitation des peuplements porte graines. Ces derniers représentent les peuplements adultes, naturels ou artificiels sélectionnés pour la production de graines de qualité génétique et en quantité suffisante. Ces peuplements vont servir de banque de gènes et de plants, qui serviront à multiplier les espèces. Et permettra d’assurer d’une part, la conservation de ce patrimoine et son utilisation dans un contexte de développement durable et d’autre part de sélectionner une masse de semences à caractères génétique bien définis.

Réagir à cet article

Votre nom:
Votre email:
Commentaire:

© Les Circuits de l'ECO 2011